Dimanche 6 décembre à 19h

Ciné-Poche

ERWAN BALANÇA, LA NATURE DU PHOTOGRAPHE

Réalisation : Mathieu PHENG

52 min

Chroma Ecrans du reel 2015 Erwan Balanca la nature du photographeErwan Balança est photographe naturaliste. Une passion qui lui permet de vivre quotidiennement depuis une vingtaine d’années en contact direct avec le monde sauvage. Toujours à la recherche de l’image rêvée, il explore sans relâche sa Bretagne natale. Son envie est d’amener le grand public à redécouvrir la nature proche, à voir les richesses qui nous entourent à notre porte, celles que nous avons tendance à oublier au profit d’espèces et de paysages plus exotiques. Pour lui, l’émotion est la même face à un renard polaire en Islande que face à un lapin au petit matin à deux pas de chez lui.

////////////////////

 

 

Le Royal dimanche 29 novembre à 14 h

LES VEILEUSES DE CHAGRIN
43 min - Réalisation : Frédérique ODYE


Chroma Ecrans du reel 2015 LES VEILEUSES DE CHAGRINSur les côtes bretonnes, les femmes attendent que leurs hommes rentrent au port. Ces maris absents, parfois disparus à jamais, sont au coeur de toutes les pensées. Cinq femmes de marins témoignent. L’attente, la solitude, la crainte de l’accident et puis la joie des retrouvailles.

 


UN ENDROIT POUR TOUT LE MONDE
60 min - Réalisation : Angelos RALLIS et Hans Ulrich GÖSSL


Chroma Ecrans du reel 2015 Un endroit pour tout le mondeEnviron un million de Rwandais furent tués durant le génocide contre les Tutsis en 1994. Depuis deux décennies, les survivants vivent à nouveau ensemble. «Un endroit pour tout le monde» pose un regard sur la manière dont la jeune génération vit le fragile processus de réconciliation d’une société traumatisée.

 

 

 

////////////////////

Samedi 5 décembre à 16h

Ciné-Poche

ROMANCES DE TERRE ET D'EAU
2002, 78 min
Réalisation :    Jean–Pierre DURET, Andréa SANTANA

Chroma Ecrans du reel 2015 Romances de terre et d eauCe documentaire sur des journaliers de la terre du Nordeste du Brésil (Etat du Ceara) présente des femmes et des hommes qui se battent avec lucidité et humour pour résister aux conditions terribles de cette région où les troupeaux des grands propriétaires occupent l’espace, neuf mois sur douze, ne laissant que trois mois pour travailler la terre. Sur cette terre aride qui ne leur appartient pas mais où sont nés leurs mythes, où s’est forgée leur culture, ils s’efforcent de survivre et de transmettre avec dignité ce « métier de vivre » à leurs enfants.
Jean-Pierre Duret et Andréa Santana filment cette terre, le quotidien, les fêtes et témoignent d’une formidable empathie pour ces hommes et femmes qu’ils savent rendre proches.

////////////////////

Samedi 5 décembre à 18h15

Ciné-Poche

ÇA TOURNE À VILLAPAZ

Réalisation : Maria Isabel OSPINA

2014, 57 min


Chroma Ecrans du reel 2015 ca tourne a VillapazÀ Villapaz, petit village perdu de la Vallée du Cauca en Colombie, un jeune maçon se passionne pour le cinéma. Avec les moyens du bord et beaucoup d’inventivité, il tourne des mélodrames, des films d’horreur et des documentaires qui rendent compte de la vie de la communauté. Il transforme ainsi le village en un immense décor de cinéma et ses habitants deviennent les acteurs de ses incroyables histoires.

 

////////////////////

Samedi 5 décembre à 21h

Ciné-Poche

LE VENT DE LA RÉCOLTE
2014, 115 min

Réalisation : Alèssi DELL’UMBRIA

Chroma Ecrans du reel 2015 Le vent de la revolteDes communautés indigènes de l’isthme de Tehuantepec au Mexique luttent contre les mégaprojets de multinationales qui veulent transformer la région entière en parc éolien. Ce film, chronique d’une résistance contre la logique capitaliste, donne la parole aux populations qui se mobilisent pour la défense de leur territoire et la préservation de leurs modes de vie. Au travers de la rencontre de personnages impliqués dans le conflit, pêcheurs et paysans, ce documentaire trace le croquis d’une situation qui pointe les dérives des accords de Kyoto.

////////////////////

REGARDS SUR L'AMÉRIQUE LATINE / LES AUTEURS

Chroma Ecrans du reel 2015 Patricio GUZMANPatricio GUZMÁN est né en 1941 à Santiago du Chili. De 1966 à 1969, il étudie à l’École Officielle de l’Art Cinématographique à Madrid. Il est l’un des principaux chroniqueurs cinématographiques de l’histoire contemporaine chilienne. Emprisonné par le régime de Pinochet, il est finalement relâché et s’exile à Paris. Il ne cesse de revenir à son pays par la voie du documentaire politique, depuis La bataille du Chili en 1979 jusqu’à Salvador Allende en 2004.

 

////////////////////

Chroma Ecrans du reel 2015 Lisandra RIVERALisandra RIVERA est née en 1966 à Puerto Rico. Elle est cinéaste et productrice.

 

 

 

////////////////////

Chroma Ecrans du reel 2015 Manolo SARMIENTOManolo SARMIENTO est né en 1967 à Porto Viejo.
La mort de Jaime Roldós est le deuxième film qu’ils ont coréalisé et coproduit. Il a connu un vif succès lors de sa sortie en Équateur en 2014.

 

 

////////////////////

Chroma Ecrans du reel 2015 Claire DUGUETClaire DUGUET, diplômée de l’Ecole Louis Lumière, a débuté comme assistante d’Agnès Varda et a parcouru le monde avec Titouan Lamazou pour filmer des portraits de femmes. Elle a réalisé plusieurs documentaires pour la télévision (C. Bartoli, Titouan, Africaines des Grands Lacs ...) et travaillé à l’écriture de longs métrages de fiction dans un atelier de la FEMIS. Gilles BINDI, d’abord chef-opérateur, passe à la réalisation dès 2004 et poursuit actuellement les deux métiers notamment pour la télévision.

 

////////////////////

Chroma Ecrans du reel 2015 Nicolas RINCON GILLENicolas RINCON GILLE, né à Bogota en 1973, enfant il a accompagné, son père professeur qui rendait visite aux paysans de la campagne colombienne avec ses étudiants d’anthropologie. Après ses études de cinéma en Belgique, il réalise trois films sur ce sujet qui le poursuivait depuis qu’il était enfant : la richesse de la tradition orale colombienne et sa confrontation à la violence : En lo escondido ( 2007), Los abrazos del rio ( 2011) et La noche herida. (2015).

////////////////////

Chroma Ecrans du reel 2015 Yves BILLONYves BILLON né 1946, est un photographe, réalisateur et producteur de documentaires. En 1985, il fonde avec, en autres Didier Mauro, Jean-Michel Carré, Yves Jeanneau et Jean Rouch, l’association de documentaristes La Bande à Lumière, présidée par Joris Ivens. Il est également fondateur des sociétés de production Les Films du Village et Zaradoc. Diplômé de l’École Nationale du Cinéma Vaugirard (ENPC), il a écrit son premier film en 1974, La Guerre de pacification en Amazonie. Il a réalisé et coréalisé plus d’une centaine de documentaires dont plusieurs sur l’Amérique Latine.

////////////////////

Chroma Ecrans du reel 2015 Jean Pierre DURET SANTANA Jean-Pierre DURET est né en Savoie en 1953, il travaille jusqu’à 20 ans dans le monde paysan avant de se tourner vers le théâtre et le cinéma après une rencontre avec Armand Gatti. Devenu ingénieur du son, il collabore aux films de nombreux réalisateurs (Pialat, Resnais, les frères Dardenne , Doillon...). A partir de 1986, il tourne de nombreux films. Andrea

SANTANA est née en 1964 au Brésil. Architecte et urbaniste de formation, elle se tourne vers le cinéma à partir de sa rencontre avec Jean-Pierre Duret en 2000. Ensemble, ils réalisent une série de trois films sur le Brésil.

 ////////////////////

Chroma Ecrans du reel 2015 Maria Isabel OSPINAMaría Isabel OSPINA 37 ans, élève formée à la FEMIS et à l’Ecole de Communication Sociale et de Journalisme de l’Université del Valle (Cali, Colombie). Hecho en Villapaz est son troisième documentaire. Elle vit en France depuis l’année 2000, anime des ateliers cinéma et participe depuis treize ans à l’organisation de Cinélatino à Toulouse.

 

////////////////////

Chroma Ecrans du reel 2015 Alessi DELL UMBRIAAlèssi DELL’UMBRIA grandit à Marseille où il vit encore actuellement. Au début des années 1980, il participe à la première vague de révoltes des banlieues françaises, publie en 2006, une volumineuse Histoire universelle de Marseille : de l’an mil à l’an deux mille dans laquelle il dresse un constat pessimiste sur l’évolution de la ville, notamment en matière d’urbanisme. En 2010 il publie La Rage et la révolte et s’intéresse à la révolte de Oxaca au Mexique d’où il revient avec un film et un livre Échos du Mexique indien et rebelle. Enfin en 2011 il revient sur le destin et la postérité de Jacques Mesrine.
centaine de documentaires dont plusieurs sur l’Amérique Latine.

////////////////////