Vendredi 4 décembre à 20h45

Ciné-Poche

L' ÉTREINTE DU FLEUVE (Los abrazos del rio)

2011, 72 min
Réalisation : Nicolas RINCON GILLE


Chroma Ecrans du reel 2015 L Etreinte du fleuveSur les bords du fleuve Magdalena, en Colombie, le Mohan, divinité des eaux, hante encore les lieux. Les paramilitaires ont remplacé le Diable, les fosses communes, les cavernes des esprits. Sans rien montrer des exactions et des corps mutilés qui descendent le cours du fleuve, Los abrazos del rio reprend à son compte la puissance d’évocation de la tradition orale pour honorer la mémoire des morts et respecter la douleur des vivants.

 

 ////////////////////

Dimanche 6 décembre à 17h

Ciné-Poche

TAKSIM, CHRONIQUE DE LA RÉVOLUTION DES ARBRES

Réalisation : Jo BÉRANGER et Christian PFOHL

52 min

« Nous sommes là ! Pour notre place, pour notre parc, pour nos rivages, pour nos forêts. Nous avons appris les uns des autres qu’un arbre est un espoir. Dans le parc Gezi, nous n’avons pas seulement planté des arbres, mais aussi la démocratie et l’espoir. » (Sebnem Sönmez)

Chroma Ecrans du reel 2015 Taksim chronique de la revolution des arbresDans le Parc GEZI au cœur d’Istanbul, sur la place TAKSIM, quelques dizaines de défenseurs des arbres lancent en Mai 2013 un mouvement de protestation qui va gagner toute la Turquie et s’opposer au pouvoir autoritaire. Face à cette éruption de liberté, le premier ministre Erdogan organise une répression féroce, envoyant des cohortes policières et des "tonnes" de gaz faisant des morts et des milliers de blessés, tout en mentant de toutes les manières possibles pour salir cette protestation et en finir avec le mouvement : 7800 blessés et 6 morts au 20 Juillet.

 ////////////////////

Le Royal samedi 28 novembre à 20h45

À L'ÉCART
49 min - Réalisation : Victoria DARVES-BORNOZ


Chroma Ecrans du reel 2015 A L ECART«Quand je lui ai demandé ce qu’était une ermite, elle m’a dit «une
ermite, c’est rien». Françoise vit seule depuis plus de quarante ans dans une forêt du Sud de la France. Elle a accepté que je vienne la voir régulièrement pendant un an et demi avec ma caméra.»
Victoria DARVES-BORNOZ


L'HÉRITAGE DU SILENCE
67 min - Réalisation : Anna BENJAMIN et Guillaume CLERE


Chroma Ecrans du reel 2015 L heritage du silenceArmen, Dogukan, Yasar et Nazli sont turcs mais une découverte tardive a bouleversé leur existence : ils sont aussi arméniens. En 1915, leurs parents ou grands-parents ont échappé au génocide en dissimulant leur véritable identité. Certains ont été sauvés par des familles turques et kurdes, d’autres ont été enlevés. Tous ont été assimilés, convertis à l’islam et...oubliés. Après un siècle de peur et de silence, cette histoire ressurgit. Depuis 10 ans, les Turcs sont de plus en plus nombreux à découvrir ce secret et réclamer haut et fort l’héritage arménien de leurs ancêtres. « L’Héritage du Silence » donne un visage à ces descendants d’Arméniens islamisés qui seraient plus d’un million en Turquie.

////////////////////

Samedi 5 décembre à 14h

Ciné-Poche

HAVANNA HIP HOP UNDERGROUND
2005, 70 min
Réalisation : Yves BILLON

Chroma Ecrans du reel 2015 Havanna Hip Hop UndergroundDe jeunes Cubains ont trouvé dans le rap une manière de s’exprimer librement par la musique. En moins de cinq ans, plus de 600 groupes ont vu le jour tant à La Havane que dans d’autres coins de l’île. Ils encensent, sur des rythmes venus de l’autre rive du golfe du Mexique, les héros de la révolution tout en professant des critiques contre le régime castriste. Une plongée dans la réalité cubaine d’aujourd’hui, à travers une expression artistique de sa jeunesse, qui y a trouvé sa source de contestation et de rébellion.

////////////////////

Dimanche 6 décembre à 19h

Ciné-Poche

ERWAN BALANÇA, LA NATURE DU PHOTOGRAPHE

Réalisation : Mathieu PHENG

52 min

Chroma Ecrans du reel 2015 Erwan Balanca la nature du photographeErwan Balança est photographe naturaliste. Une passion qui lui permet de vivre quotidiennement depuis une vingtaine d’années en contact direct avec le monde sauvage. Toujours à la recherche de l’image rêvée, il explore sans relâche sa Bretagne natale. Son envie est d’amener le grand public à redécouvrir la nature proche, à voir les richesses qui nous entourent à notre porte, celles que nous avons tendance à oublier au profit d’espèces et de paysages plus exotiques. Pour lui, l’émotion est la même face à un renard polaire en Islande que face à un lapin au petit matin à deux pas de chez lui.

////////////////////

 

 

Le Royal dimanche 29 novembre à 14 h

LES VEILEUSES DE CHAGRIN
43 min - Réalisation : Frédérique ODYE


Chroma Ecrans du reel 2015 LES VEILEUSES DE CHAGRINSur les côtes bretonnes, les femmes attendent que leurs hommes rentrent au port. Ces maris absents, parfois disparus à jamais, sont au coeur de toutes les pensées. Cinq femmes de marins témoignent. L’attente, la solitude, la crainte de l’accident et puis la joie des retrouvailles.

 


UN ENDROIT POUR TOUT LE MONDE
60 min - Réalisation : Angelos RALLIS et Hans Ulrich GÖSSL


Chroma Ecrans du reel 2015 Un endroit pour tout le mondeEnviron un million de Rwandais furent tués durant le génocide contre les Tutsis en 1994. Depuis deux décennies, les survivants vivent à nouveau ensemble. «Un endroit pour tout le monde» pose un regard sur la manière dont la jeune génération vit le fragile processus de réconciliation d’une société traumatisée.

 

 

 

////////////////////

Samedi 5 décembre à 16h

Ciné-Poche

ROMANCES DE TERRE ET D'EAU
2002, 78 min
Réalisation :    Jean–Pierre DURET, Andréa SANTANA

Chroma Ecrans du reel 2015 Romances de terre et d eauCe documentaire sur des journaliers de la terre du Nordeste du Brésil (Etat du Ceara) présente des femmes et des hommes qui se battent avec lucidité et humour pour résister aux conditions terribles de cette région où les troupeaux des grands propriétaires occupent l’espace, neuf mois sur douze, ne laissant que trois mois pour travailler la terre. Sur cette terre aride qui ne leur appartient pas mais où sont nés leurs mythes, où s’est forgée leur culture, ils s’efforcent de survivre et de transmettre avec dignité ce « métier de vivre » à leurs enfants.
Jean-Pierre Duret et Andréa Santana filment cette terre, le quotidien, les fêtes et témoignent d’une formidable empathie pour ces hommes et femmes qu’ils savent rendre proches.

////////////////////

Samedi 5 décembre à 18h15

Ciné-Poche

ÇA TOURNE À VILLAPAZ

Réalisation : Maria Isabel OSPINA

2014, 57 min


Chroma Ecrans du reel 2015 ca tourne a VillapazÀ Villapaz, petit village perdu de la Vallée du Cauca en Colombie, un jeune maçon se passionne pour le cinéma. Avec les moyens du bord et beaucoup d’inventivité, il tourne des mélodrames, des films d’horreur et des documentaires qui rendent compte de la vie de la communauté. Il transforme ainsi le village en un immense décor de cinéma et ses habitants deviennent les acteurs de ses incroyables histoires.

 

////////////////////

Samedi 5 décembre à 21h

Ciné-Poche

LE VENT DE LA RÉCOLTE
2014, 115 min

Réalisation : Alèssi DELL’UMBRIA

Chroma Ecrans du reel 2015 Le vent de la revolteDes communautés indigènes de l’isthme de Tehuantepec au Mexique luttent contre les mégaprojets de multinationales qui veulent transformer la région entière en parc éolien. Ce film, chronique d’une résistance contre la logique capitaliste, donne la parole aux populations qui se mobilisent pour la défense de leur territoire et la préservation de leurs modes de vie. Au travers de la rencontre de personnages impliqués dans le conflit, pêcheurs et paysans, ce documentaire trace le croquis d’une situation qui pointe les dérives des accords de Kyoto.

////////////////////

REGARDS SUR L'AMÉRIQUE LATINE / LES AUTEURS

Chroma Ecrans du reel 2015 Patricio GUZMANPatricio GUZMÁN est né en 1941 à Santiago du Chili. De 1966 à 1969, il étudie à l’École Officielle de l’Art Cinématographique à Madrid. Il est l’un des principaux chroniqueurs cinématographiques de l’histoire contemporaine chilienne. Emprisonné par le régime de Pinochet, il est finalement relâché et s’exile à Paris. Il ne cesse de revenir à son pays par la voie du documentaire politique, depuis La bataille du Chili en 1979 jusqu’à Salvador Allende en 2004.

 

////////////////////

Chroma Ecrans du reel 2015 Lisandra RIVERALisandra RIVERA est née en 1966 à Puerto Rico. Elle est cinéaste et productrice.

 

 

 

////////////////////

Chroma Ecrans du reel 2015 Manolo SARMIENTOManolo SARMIENTO est né en 1967 à Porto Viejo.
La mort de Jaime Roldós est le deuxième film qu’ils ont coréalisé et coproduit. Il a connu un vif succès lors de sa sortie en Équateur en 2014.

 

 

////////////////////

Chroma Ecrans du reel 2015 Claire DUGUETClaire DUGUET, diplômée de l’Ecole Louis Lumière, a débuté comme assistante d’Agnès Varda et a parcouru le monde avec Titouan Lamazou pour filmer des portraits de femmes. Elle a réalisé plusieurs documentaires pour la télévision (C. Bartoli, Titouan, Africaines des Grands Lacs ...) et travaillé à l’écriture de longs métrages de fiction dans un atelier de la FEMIS. Gilles BINDI, d’abord chef-opérateur, passe à la réalisation dès 2004 et poursuit actuellement les deux métiers notamment pour la télévision.

 

////////////////////

Chroma Ecrans du reel 2015 Nicolas RINCON GILLENicolas RINCON GILLE, né à Bogota en 1973, enfant il a accompagné, son père professeur qui rendait visite aux paysans de la campagne colombienne avec ses étudiants d’anthropologie. Après ses études de cinéma en Belgique, il réalise trois films sur ce sujet qui le poursuivait depuis qu’il était enfant : la richesse de la tradition orale colombienne et sa confrontation à la violence : En lo escondido ( 2007), Los abrazos del rio ( 2011) et La noche herida. (2015).

////////////////////

Chroma Ecrans du reel 2015 Yves BILLONYves BILLON né 1946, est un photographe, réalisateur et producteur de documentaires. En 1985, il fonde avec, en autres Didier Mauro, Jean-Michel Carré, Yves Jeanneau et Jean Rouch, l’association de documentaristes La Bande à Lumière, présidée par Joris Ivens. Il est également fondateur des sociétés de production Les Films du Village et Zaradoc. Diplômé de l’École Nationale du Cinéma Vaugirard (ENPC), il a écrit son premier film en 1974, La Guerre de pacification en Amazonie. Il a réalisé et coréalisé plus d’une centaine de documentaires dont plusieurs sur l’Amérique Latine.

////////////////////

Chroma Ecrans du reel 2015 Jean Pierre DURET SANTANA Jean-Pierre DURET est né en Savoie en 1953, il travaille jusqu’à 20 ans dans le monde paysan avant de se tourner vers le théâtre et le cinéma après une rencontre avec Armand Gatti. Devenu ingénieur du son, il collabore aux films de nombreux réalisateurs (Pialat, Resnais, les frères Dardenne , Doillon...). A partir de 1986, il tourne de nombreux films. Andrea

SANTANA est née en 1964 au Brésil. Architecte et urbaniste de formation, elle se tourne vers le cinéma à partir de sa rencontre avec Jean-Pierre Duret en 2000. Ensemble, ils réalisent une série de trois films sur le Brésil.

 ////////////////////

Chroma Ecrans du reel 2015 Maria Isabel OSPINAMaría Isabel OSPINA 37 ans, élève formée à la FEMIS et à l’Ecole de Communication Sociale et de Journalisme de l’Université del Valle (Cali, Colombie). Hecho en Villapaz est son troisième documentaire. Elle vit en France depuis l’année 2000, anime des ateliers cinéma et participe depuis treize ans à l’organisation de Cinélatino à Toulouse.

 

////////////////////

Chroma Ecrans du reel 2015 Alessi DELL UMBRIAAlèssi DELL’UMBRIA grandit à Marseille où il vit encore actuellement. Au début des années 1980, il participe à la première vague de révoltes des banlieues françaises, publie en 2006, une volumineuse Histoire universelle de Marseille : de l’an mil à l’an deux mille dans laquelle il dresse un constat pessimiste sur l’évolution de la ville, notamment en matière d’urbanisme. En 2010 il publie La Rage et la révolte et s’intéresse à la révolte de Oxaca au Mexique d’où il revient avec un film et un livre Échos du Mexique indien et rebelle. Enfin en 2011 il revient sur le destin et la postérité de Jacques Mesrine.
centaine de documentaires dont plusieurs sur l’Amérique Latine.

////////////////////

chroma logo

AUX ÉCRANS DU RÉEL
Festival de films documentaires
16 ème édition

Couv aux ecrans du reel 2015 presentation

 

Palmarès de la 14ème édition Concours 1er Doc :

Prix du jury                       :  10 949 femmes 
                                             de Nassima GUESSOUM
 
Mention spéciale du jury  :   S'enfuir
                                             de Joachim THÔME
 
Mention spéciale du jury  :   À l'écart
                                             de Victoria DARVES-BORNOZ
 
Prix du public                   :   Un endroit pour tout le monde
                                             de Angelos RALLIS et Hans Ulrich GÖSSL

////////////////////

 

"Le jury tient à saluer la diversité et la qualité de la programmation. Nous avons pris beaucoup de plaisir pendant ces deux jours à regarder tous ces films. Nous tenons également à remercier l'association Chroma et tous les organisateurs, parce que c'est grâce à des festivals comme "Aux écrans du réel" que continue à vivre le cinéma documentaire de création.
Le prix du jury, c'est un film "coup de coeur". Le jury tient ici à féliciter la réalisatrice pour la justesse de son regard. Il tient aussi à récompenser l'humanité et la vie qui se dégage du film, ainsi que la force du récit et du personnage. Le prix du jury, à l'unanimité, est décerné au film "10949 femmes" de Nassima Guessoum.

Le jury a également tenu à récompenser deux propositions et gestes cinématographiques forts, et a décerné des mentions à deux films.
La première mention va au film "S'enfuir" de Joachim Thome, pour la qualité du récit et la poésie formelle de son documentaire.
La deuxième mention est attribuée au film "A l'écart" de Victoria Darves-Bornoz, et salue l'exploration cinématographique d'un territoire, géographique et mental à la fois."

Jury : président Charlie ROJO réalisateur
assisté de : Frédéric GOLDBRONN réalisateur
Eve-Anne LESAGE pour LMTV Le Mans Télévision
Clara VUILLERMOZ productrice Les Films du Balibari pour l'APAPL (Association des Producteurs Audiovisuels des Pays de la Loire)
Pierre-Alexandre MOREAU président des Studio de Tours pour l'ACOR (Association des Cinémas de l'Ouest pour la Recherche)

////////////////////

Le Jeudi du mois

Jeudi 19 janvier 2017 à 20h30 au cinéma Le Royal                       en présence de Toomas Järvet

DANS  LES   PAS   DE   MAHER

2015, 73 minutes                    Estonie  /  Palestine

Réalisation  :  Toomas Järvet

 

 Maher est un Palestinien qui nourrit un rêve. Ingénieur électricien de profession, c'est aussi un danseur dans l'âme. Il souhaite monter le premier spectacle  de danse moderne au centre culturel de Ramallah, mais cette discipline se heurte à l'incompréhension et à la désapprobation de ses proches, d'autant que la danse aborde le thème de la liberté, un sujet risqué pour cet ancien prisonnier politique. Dans les pas de Maher suit cet artiste passionné lors de ses répétitions lorsqu'il danse avec quatre autres danseurs et lorsqu'il tente de convaincre sa famille de le suivre dans son rêve. Les scènes sont entrecoupées de solos de danse exécutés sur des sites spectaculaires en plein air : sur une colline qui surplombe la ville et dans les rues, au beau milieu du trafic. 

 

Le Jeudi du mois

Jeudi 9 février 2017 à 20h30 au cinéma Le Royal, en présence de Joseph Tual, journaliste à France 3

Ben Barka, l’obsession 

2015
52 minutes
Documentaire français
Réalisation: Olivier Boucreux

Le documentaire d’Olivier Boucreux revient 50 ans après les faits sur les mystères de la disparition de Ben Barka sur le sol français . Nourri d’images d’archives, il apporte un éclairage nouveau en suivant pas à pas le travail obstiné du journaliste Joseph Tual qui traque les manipulations des services secrets marocains, les dysfonctionnements de l’enquête judiciaire, le dédale des relations diplomatiques franco-marocaines et propose de nouvelles hypothèses d’investigations.

Le Jeudi du mois

Jeudi 23 mars 2017 à 20h30 au cinéma Le Royal, en présence de Jean-Christophe Yu

 

Sur la piste de Yu Bin                                    

2015
105 minutes
Documentaire belge
Réalisation: Jean - Christophe Yu

surlapistedeyubinphotookLe réalisateur Jean-Christophe Yu part sur les traces de son grand-père immigré en Belgique dans les années 20 puis reparti en Chine. Il redécouvre ainsi l'histoire de la Chine au siècle dernier, entre espoirs et désespoirs. Il relate le sort des jeunes étudiants chinois installés en Europe au cours des années 20-30 et met en lumière un pan d'histoire peu ou mal connu en occident : la prise de conscience puis la lutte des Chinois, et des jeunes en particulier, pour leur dignité et le respect de leur pays d'origine. Ce combat fut aussi celui de Yu Bin dont il retrouve les traces, en Belgique ou en France. À l'aide d'archives familiales inédites, s'élabore ainsi une saga familiale aux prises avec les soubresauts de l'Histoire des années d'avant la Deuxième guerre mondiale, puis avec celle de la Chine après la révolution.


Le Jeudi du mois

Jeudi 27 avril 2017 à 20h30 au cinéma Le Royal, en présence de Georgi Lazarevski

ZONA FRANCA

2016
100 minutes
Documentaire français
Réalisation: Georgi Lazarevski

Zona FrancaDans ce film français d’1h40, tourné dans des paysages majestueux de la province de Magellan au sud de la Patagonie, Georgi Lazarevski tisse des liens qui relient Gaspar le chercheur d’or, Lalo le routier militant président du syndicat des camionneurs, les touristes prédateurs excédés par le blocage des routes à cause de la grève liée à l’augmentation excessive du prix du gaz et qui affecte durement les habitants et Patricia la vigile qui s’ennuie dans sa guérite de Zona Franca l’immense centre commercial conçu pour attirer à Punta Arenas investisseurs et nouveaux habitants.

Avec ce film le réalisateur « tente de saisir la complexité et les paradoxes de ce territoire » qui garde les traces du passé, porteur de mythes et de douleur et souffre au présent de cette nouvelle colonisation et des réalités sociales contemporaines. Il prend avec talent « de la distance avec le mythe pour laisser la place à l’irruption du réel ».

« Ce territoire est le lieu idéal pour évoquer l’exil, le franchissement des frontières, l’évasion, la communauté ou l’impossibilité de rencontrer l’autre. Des notions que je m’obstine à explorer dans mes films » dit Georgi Lazarevski dans une interview accordée au Blog Documentaire.


Le Jeudi du mois

Jeudi 18 mai 2017 à 20h30 au cinéma Le Royal

BÉHÉMOTH

2015
90 minutes
Documentaire Franco - Chinois
Réalisation: Zhao Liang

behemothzhaoliang« Béhémot », Le Dragon noir, film de Zhao Liang, un des plus grands cinéastes chinois avec Wang Bing, film tourné sans autorisation et avec très peu de moyens.

« Béhémoth » est le Démon créé par Dieu au 5e jour, il symbolise ici l’industrialisation et l’exploitation sauvage de richesses naturelles où les hommes ne sont plus que des marionnettes d’une force qui les dépasse et les réduit en esclavage.

Zhao Liang s’inspire de Dante dans la Divine Comédie, l’enfer est le rouge des ferronneries où les ouvriers travaillent sans protection dans les fournaises, pour nous proposer une œuvre artistique à la photographie grandiose qui mêle documentaire et allégorie pour dénoncer la destruction de la planète.

 

 

 

 

Le Jeudi du mois

Jeudi 19 octobre 2017 à 20h30 au cinéma Le Royal                       en présence d'Arnaud Lambert

CHRIS MARKER, NEVER EXPLAIN, NEVER COMPLAIN

2015, 146 minutes                    France  

Réalisation  :  Arnaud Lambert et Jean-Marie Barbe 

738 marker

Écrivain, cinéaste, essayiste, grand voyageur, photographe, intellectuel engagé, Chris Marker a exploré la plupart des moyens d'expression pour "dire le monde". Il n'a eu de cesse d'explorer, d'inventer, de forger finalement son propre langage cinématographique. Et chaque fois, ses essais de sens et de style ont fait date.

Mêlant des témoignages de proches de Chris Marker et des images d'archives tirées de ses films, Arnaud Lambert et Jean-Marie Barbe retracent les grands temps de cette cinématographie unique, épousant à travers elle les formes et les questionnements de l'engagement  cinématographique  et  politique  de  la  seconde  moitié  du  vingtième  siècle.

Le Jeudi du mois

Jeudi 28 janvier 2016 à 20h30 au cinéma Le Royal

I COMME IRAN                                                                     en présence de SANAZ AZARI

2014, 50 minutes                  Belgique
Réalisation : SANAZ AZARI 

Jeudis-de-ChromaDans le huis clos d’une salle de classe à Bruxelles, un professeur iranien, sans doute exilé politique, enseigne à la réalisatrice (iranienne habitant en Belgique) les rudiments de sa langue maternelle : le persan. Au fil des leçons, la langue devient la porte d’entrée vers l’histoire et la culture iranienne ; la matière sonore des mots et leur signification s’inscrivent dans le contexte politique et social iranien, relançant une réflexion sur la notion de liberté et le sens d’une révolution.

54903

Le Jeudi du mois

Jeudi 25 février 2016 à 20h30 au cinéma Le Royal

LA NUIT ET L'ENFANT                                                                       en présence de David Yon

2015, 61 minutes                 France, Qatar
Réalisation : DAVID YON                                          


ombres

Djelfa, au cœur de l'Algérie. Sur les lignes de l'Atlas. Un homme sans âge, Lamine. Un enfant, Aness. Tous deux unis dans le mouvement d'une fuite indécise. Djelfa, terre de massacre de la décennie noire. L'Atlas, désert sauvage et lunaire. Au centre, la nuit. Traqués par des tueurs – silhouettes noires aux armes ciselées, figures résurgentes du passé de l'Algérie –, l'homme et l'enfant poursuivent un même chemin. Ils traversent un temps et un espace constellés de territoires incertains : la lumière manque, l'objectif de David Yon est un oeil grand ouvert ; chaque geste est ici précieux, tant chaque chose semble vouée à sombrer dans l'obscurité. Devant cet oeil grand ouvert, les visages oscillent d'une netteté cristalline au flou indistinct de l'étendue de la nuit ... Les mots de Lamine énoncent vouloir "vivre dans le silence", désir conjugué dans un présent éternel. Berceau de la nuit le silence permet la réminiscence des formes et des blessures du passé. Alors nos yeux aussi s'ouvriront, grands, se forceront au noir, guidés par le fil fragile d'un exil, par le lien précieux d'une relation qui illumine la nuit et permet d'en traduire les plus sombres bruissements.

Mickaël Soyez

Extrait du texte paru le vendredi 21 août 2015 dans "Hors Champ" numéro 126, le quotidien des États généraux du film documentaire de Lussas.

 

 

Le Jeudi du mois

Jeudi 24 mars 2016 à 20h30 au cinéma Le Royal

LES MESSAGERS                                                         en présence de Lætitia Tura

2014, 70 minutes                 France
Réalisation : HÉLÈNE CROUZILLAT et LÆTITIA TURA                                          

© Lætitia Tura
Capture decran 2016 02 22 a 00.54.56

         "Ils sont où les gens partis et jamais arrivés ?"                                  

Le détroit de Gibraltar est le passage obligé de nombreux migrants d’Afrique pour atteindre l’Espagne. Beaucoup d’entre eux y trouvent la mort et disparaissent dans la frontière  : où sont les corps ?        

Les Messagers, ce sont les survivants rescapés, les premiers témoins qui révèlent ce qui est nié : la mort a eu lieu et et eux disent : “nous savons”. La disparition, c’est l’invisibilité, il n’y a rien à voir : alors ils racontent. Ces disparitions ne sont pas seulement des accidents, certaines sont le fait d’exactions commises par les autorités . Dépositaires de la mémoire des disparus, ils dénoncent cette disparition symbolique et physique des migrants aux portes de l’Europe, cette déshumanisation à l’oeuvre dans notre monde. Ces disparitions révèlent en effet la dissolution des liens entre ceux qui accueillent et ceux qui sont accueillis, entre ceux qui font du tourisme et ceux qui cherchent du travail, entre ceux qui se sentent protégés et ceux qui sont malmenés par l’Histoire. Les ”Messagers” rompent le silence et résistent ainsi à leur propre disparition : ils recherchent les corps, les lieux, tentent d’offrir un e - sépulture.

Par la photographie et le cinéma Laetitia Tura et Hélène Crouzillat ont pris le temps  (et les précautions nécessaires à la sécurité des témoins) pour recueillir  des témoignages forts et nécessaires.

 

 

Le Jeudi du mois

Jeudi 28 avril 2016 à 20h30 au cinéma Le Royal

BETTY MARCUSFELD                                                        en présence de Martine Bouquin

2014, 90 minutes                 France
Réalisation :  MARTINE BOUQUIN                           

25272226953 48721985dc n

J'ai toujours su que ma mère avait eu une petite sœur, Betty.

J'ai toujours su que Betty était morte en déportation.

Je n'ai jamais rien su d'elle ou presque...

Presque rien, un prénom, une photo d'elle jeune fille, quelques documents administratifs...

Qui était-elle ? Je suis partie à sa recherche.

Archives, récits, lieux m'ont permis de l'approcher un peu et d'imaginer ce qu'elle avait pu être, ce qu'elle avait dû vivre... Alors, je me suis mise à faire son portrait.

Betty, tu n'avais qu'un peu plus de vingt ans quand tu as disparu.                         

 

 

Le Jeudi du mois

Jeudi 26 mai 2016 à 20h30 au cinéma Le Royal                                   en présence de Stéphane Mercurio

QUELQUE CHOSE DES HOMMES                                                     

2015, 27 minutes                 France
Réalisation :  STÉPHANE MERCURIO                           

500x313 26067608434 4aab42ab78

Des pères de 30 à 80 ans, photographiés, torse nu, avec leur fils de quelques mois pour les plus jeunes à la cinquantaine pour les plus âgés.

La réalisatrice  s'est glissée avec sa caméra dans l'intimité de ces hommes lors des prises de vue du photographe Grégoire Korganow pour une série de photos  "Père et fils".

En captant leur corps, leurs gestes, leurs récits sur ce qu'est la relation des hommes à la paternité et à la filiation, elle tente de saisir quelque chose des hommes d'aujourd'hui.

 LOUISE, SON PÈRE, SES MÈRES, SON FRÈRE ET SES SŒURS 

2004, 56 minutes                 France

Réalisation : STÉPHANE MERCURIO

Capture decran 2016 04 23 a 15.28.03

 L'histoire d'une drôle de famille, celle de Louise.

Françoise et Gérard, mariés ont trois enfants. Sylviane et Sybille voulaient un enfant. Françoise a "prêté" à ses amies son mari pour être le père de leur enfant, Louise.

Quelle est la place de chacun ? Comment s'y retrouvent-ils ?

Stéphane Mercurio dresse avec tendresse le tableau d'une famille au sein de laquelle la parole et la vie circulent librement, malgré les difficultés rencontrées.

Elle laisse entrevoir le portait d'une génération de militants de mai 68 qui a voulu transformer la société et réinventer une nouvelle forme de famille.

 

 

 

 

 

 

Le Jeudi du mois

Jeudi 22 septembre 2016 à 20h30 au cinéma Le Royal                                   en présence d'Élisabeth Leuvrey

AT(h)OME                                                    

2013, 53 minutes                 France
Réalisation :  ÉLISABETH LEUVREY                           

Athome-imag2-1.jpgPlus de cinquante ans après la fin de la guerre, une cinéaste et un photographe, issus des deux camps du conflit et enfants héritiers de l'histoire coloniale franco-algérienne, nous ramènent en 1962 en plein Sahara algérien. D'une zone désertique irradiée aux faubourgs d'Alger, ils suivent le parcours d'une explosion nucléaire expérimentale.
De l'essai à l'accident, des retombées environnementales au "recyclage" des lieux du passé ...
Le point de départ est historique, mais l'histoire contée nous rattrappe au présent et vient nous chercher  là où nous sommes -at home - pour un face à face avec des retombées sans frontière.

© Bruno Hadjih

Le Jeudi du mois

Jeudi 13 octobre 2016 à 20h30 au cinéma Le Royal                       en présence de Bamchade Pourvali

NO  LAND'S  SONG

2014, 91 minutes                    France  /  Allemagne

Réalisation  :  Ayat  Najafi

391533.jpg r 1920 1080 f jpg q x xxyxxSelon les mollahs iraniens, la voix féminine est source de péché , car elle est susceptible de donner du plaisir aux hommes. Depuis la révolution islamique de 1979 il est donc interdit pour les femmes de chanter en solo en public, sauf si celui-ci est exclusivement féminin. Afin de renouer avec une tradition de chansons persanes qui existait et avait beaucoup de succès avant l'arrivée de l'Ayatollah Khomeini, la jeune compositrice iranienne , Sara Najafi, a cependant le projet fou d'organiser à Téhéran, un concert de chant au cours duquel des femmes chanteront en solo sur scène devant un public mixte. Avec l'aide de trois chanteuses venues de France, Jeanne Cherhal, Élise Caron et Emel Mathlouthi, elle n'hésite pas à braver les interdits, la censure et les tabous et grâce à son opiniâtreté réussit le temps d'un concert à libérer la voix des femmes iraniennes.

////////////////////////////

SÉANCE SPÉCIALE  en partenariat avec 24 images et Graines d'images

 

Samedi 10 juin 2017 à 20h30     au cinéma   Les Cinéastes

 

UN JEUNE PATRIOTE

 

2015, 106 minutes                         Chine / France

Réalisation : DU HAIBIN

 

Patriot still4 72ppp 630x354

Un Jeune Patriote retrace l’histoire de Zhao dans son quotidien modeste d’étudiant et dresse à travers lui la chronique d’une jeunesse chinoise contemporaine, en proie à une culture patriotique très forte.

Zhao est né dans les années 90, dans la province du Shaanxi, au Nord Est de la Chine. Il n’a pas connu les espoirs nés de la chute du bloc communiste ni les événements de la place Tien An Men et pourtant il est un fervent patriote, admirateur de Mao.

Son passage vers l’âge adulte et son entrée à l’université lui permettent cependant d’affirmer peu à peu son libre-arbitre. Et certains événements touchant sa famille finissent de faire vaciller une croyance dans la propagande éducative chinoise, jusque là  inébranlable. Filmé sur près de quatre ans, le film épouse la forme d’un parcours initiatique insolite en même temps qu’il interroge le rapport d’un individu à l’amour de la nation, son rapport au monde.

////////////////////////////

Table ronde « Production »

Dans le cadre du festival "Aux Écrans du réel", ChrOma a organisé pour la première fois le samedi 28 novembre 2015, une table ronde qui a permis de mettre les réalisateurs, candidats au concours "Premier Doc" en présence d'un producteur Farid Rezkallah (24 images production-Le Mans) et d'une chef-monteuse Chantal Piquet, membre du Conseil d'administration d'ADDOC (Association des cinéastes documentaristes), association qui accompagne de jeunes réalisateurs dans le développement de leurs projets.

Six des réalisateurs des films sélectionnées étaient présents et ont spontanément, chacun leur tour, exposé l'historique de l'élaboration de leur film, leurs difficultés, leurs inquiétudes, leurs choix, leurs souhaits. Un échange fructueux s'est engagé non seulement avec les professionnels référents, mais également entre les réalisateurs dont un, Joachim Thôme est également producteur en Belgique.

En confrontant leurs expériences, les participants ont pu voir la disparité existant en matière d'aide à la production d'une région à l' autre, mais aussi la diversité des aides possibles grâce à des structures ou des associations comme le CNC, la SCAMM avec le prix Brouillon d'un rêve, la Région et les chaînes locales et comparer les systèmes français et belge. 

Malheureusement le temps prévu de 10h à 12h30 s'est avéré trop court. Les participants auraient souhaité prolonger la séance, ce qui est plutôt bon signe.

ChrOma remercie chaleureusement  Chantal Piquet, Farid Rezkallah et tous les réalisateurs présents d'avoir donné vie à cette table ronde dans un grand esprit de partage.

Table ronde « Réaliser un 2ème documentaire »

Table ronde1Après le succès de l'an passé, ChrOma reconduit cette année, en partenariat avec l'OPCAL (Organisation de professionnels du cinéma et de l'audiovisuel ligériens) et Addoc (Association des cinéastes documentarisyes) la tenue d'une table ronde dédiée à la production d'un second film documentaire.

Elle réunira les réalisateurs sélectionnés au concours Premier Doc et sera animée par Camille Chandellier, productrice, membre de l'OPCAL et Magali Roucaut, réalisatrice, membre d'Addoc.

Nous souhaitons que ce moment permette à nouveau un partage d'expériences et que ces échanges aboutissent à la concrétisation de nouveaux projets.

 

La table ronde se tiendra le samedi 3 décembre 2016 de 9h à 13h au cinéma Le Royal et sera suivie d’un buffet froid.