Ciné-Poche. vendredi 25 novembre à 18 h

CARGO
2011, 29 min - Réalisation : Laura WADDINGTON


prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 09 Image 0001Munie d’une "commande pour une vidéo sur un port", Laura Waddington réussira à se faire embarquer plusieurs semaines sur un cargo (entre Venise et Moyen-Orient).
Un commentaire intime et pénétrant, des images mi-réelles, mi-rêvées nous font partager ce voyage hors du temps, ces "limbes" où vivent des marins clandestins, parias qui jamais ne quittent le bord, mais à qui la réalisatrice rend dignité et humanité (fidèle en cela à son témoignage sur Sangatte).

 

INSOMNIES
2001, 25 min - Réalisation : Christine SEGHEZZI


prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 09 Image 0002Une femme n’arrive pas à dormir. Elle se lève et erre dans les rues de Paris à une heure où les noctambules sont déjà rentrés et ceux qui se lèvent tôt dorment encore... Un projet de moyen métrage.

 

 

 

////////////////////

Vendredi 25 novembre à 20h30

Ciné-Poche

IRAN, UNE RÉVOLUTION CINÉMATOGRAPHIQUE

Réalisation : Nader Takmil HOMAYOUN

2006, 97 min

prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 10 Image 0001Grande fresque retraçant l’histoire et l’évolu- tion du cinéma iranien au travers des boulever- sements historiques, politiques et sociaux de l’Iran depuis la fin de la Première guerre mon- diale jusqu’à nos jours. Composé d’extraits de films, d’interviews de professionnels du cinéma, d’images d’archives, ce film montre comment les cinéastes se sont frayés un chemin artistique, politique et social, en prenant des risques pour décrire la réalité iranienne et contourner les obs- tacles de la censure sous les différents régimes.

////////////////////

 

 

REGARDS SUR DES FILMS INVISIBLES / LES AUTEURS

prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 14 Image 0003Anca DAMIAN a étudié la direction de la photographie à Bucarest. Son second long-métrage, un documentaire d’animation, Le voyage de Monsieur Crulic, a obtenu de nombreux prix internationaux dont le Cristal du long-métrage à Annecy. La montagne magique est son quatrième film.

 

////////////////////

thumb prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 14 Image 0002Laura WADDINGTON, cinéaste nomade qui auto- produit ses films et dont Chroma a programmé, il y a quelques années, Border, tourné à Sangatte.

 

 

////////////////////

prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 14 Image 0004Christine SEGHEZZI est née au Liechtenstein. Après des études de théâtre, cinéma et lettres allemandes à Vienne, Autriche
et à Paris, elle travaille comme metteur en scène et collaboratrice à la mise en scène au théâtre et à l’opéra.
En 2004, elle suit la formation à la réalisation documentaire aux Ateliers Varan et réalise le court-métrage Chair de ta chair. Suivent les films : Minimal land, Stéphane Hessel, Une histoire d’engagement, Avenue Rivadavia, Insomnies et
son dernier film Histoires de la plaine.

////////////////////

prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 14 Image 0001Nader Takmil HOMAYOUN, cinéaste et scénariste d’origine iranienne Nader Takmil Homayoun est né à Paris en 1968. Il fait des études de lettres en Iran et y travaille comme journaliste et critique de cinéma. Puis il décide de s’installer en France et de passer le concours de la Femis en 1993. Diplômé en 1997, il débute sa carrière cinématographique en alternant documentaire et fiction. Téhéran (2009) son premier long-métrage a obtenu le prix de la semaine de la critique à la Mostra de Venise et le grand prix du jury au Festival Premiers plans d’Angers en 2010. Il a réalisé également C’est pour bientôt (2002), Les pieds dans le tapis (2015).

////////////////////

Chroma Ecrans du reel 2015 Nicolas RINCON GILLEJosé VIEIRA réalise depuis trente ans des films sur l’histoire de l’immigration portugaise en France, sur sa propre histoire. José Vieira, né en 1958 au Portugal, est arrivé en France en 1965 et a passé une partie de son enfance dans le bidonville de Massy, au sud-ouest de Paris. Comme il le dit dans ses films, c’était une époque où la France accueillait les étrangers à chantiers ouverts, mais les logeait dans des taudis. Est-ce différent aujourd’hui ?

////////////////////

prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 15 Image 0004François CAILLAT réalise des films à la frontière du documentaire et de l’essai. Il a tourné, pour le cinéma, deux longs-métrages sortis en salle : Bien- venue à Bataville (2008) et Une Jeunesse amoureuse (2013), et pour la télévision (Arte) plusieurs documentaires de format long, notamment : La Quatrième génération (1997), L’Homme qui écoute (1999), Trois Soldats allemands (2001) et L’Affaire Valérie (2004).

////////////////////

prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 15 Image 0003Marcell GERÖ, né en Hongrie en 1978, a fait des études universitaires de français, de cinéma et d’histoire à Budapest. Son film de diplôme, KoCoS (Shock), présenté dans des festivals internationaux, a remporté plusieurs prix (Potsdam, Milan, Porto, Budapest). Ses études terminées, il cofonde la Campfilm, société de production basée à Budapest. Après avoir produit un certain nombre de courts- métrages documentaires et fictionnels, il réalise son premier long-métrage Les Fils de Caïn.

 

 ////////////////////

prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 15 Image 0002Sara LÁSZLÓ, diplômée de l’Université de Théâtre, Cinéma et Arts de Budapest, a suivi des études à la Faculté des producteurs à l’ ESRA à Paris. Stagiaire à la Société de production Les Films du Poisson, co-fondatrice de Campfilm, elle est actuellement en doctorat à l’Université de Théâtre et Film-Arts de Budapest.

 

 

////////////////////

 

Samedi 26 novembre à 14h

Ciné-Poche

SOUVENIRS D'UN FUTUR RADIEUX

Réalisation : José VIEIRA

2014, 78 min

prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 11 Image 0001Regard croisé sur deux bidonvilles, à 40 ans d’intervalle, construits sur un même territoire, hors ville, près de Massy.
"Nous habitions un bidonville par temps de croissance, de plein emploi et d’avenir prometteur : c’étaient les années 60. Ils vivent dans un taudis dans un climat de crise, de chômage et d’exclusion. Ils viennent d’une région rurale où il n’y a pas de travail, où ils n’ont pas de terre. Ils fuient une de ces démocraties libérales où les plus démunis n’ont aucun droit. Nous avions fui une dictature où les grands propriétaires terriens étaient de véritables seigneurs féodaux. Nous venions du Portugal, ils viennent de Roumanie."
Le réalisateur creuse le présent de ce bidonville en quête d’un passé disparu, celui de son enfance, et en retour, cette expérience passée lui donne un regard singulier sur ceux qu’il filme.

////////////////////

 

 

chroma logo

AUX ÉCRANS DU RÉEL
Festival de films documentaires
17 ème édition

Affiche_neutre_festival_2016.jpg

 

Samedi 26 novembre à 16h30

Ciné-Poche

UNE JEUNESSE AMOUREUSE

Réalisation : François CAILLAT

2012, 105 min

prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 12 Image 0001Le narrateur raconte sa jeunesse amoureuse dans le Paris des années 1970 : récit d’une histoire intime autant qu’histoire d’une génération et aventure universelle. Cinéma de l’entrelacement, au montage musical et sensible. Le présent des images et des sons vient évoquer avec justesse une idée, un souvenir, une passion : fenêtres closes, noms de rues où chacun peut retrouver les traces sur lesquelles s’inscrit la mémoire de l’intime.
Un vertigineux voyage dans le temps et l’amour.

////////////////////

 

 

Samedi 26 novembre à 20h45

Ciné-Poche

FILS DE CAÏN

Réalisation : Marcell GËRO et Sara LÁSZLO

2014, 104 min

prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 13 Image 0001Pali, Jozsef et Zsolt, meurtriers de quatorze et quinze ans, ont passé une grande partie de leur vie dans les prisons de la Hongrie communiste. Des vidéos d’archives remontant à leur incarcération nous montrent les trois adolescents confrontés à leur crime. Trente ans après, ayant payé leur dette, ils cherchent à trouver leur place dans une société fort changée.

////////////////////

 

 

Dimanche 27 novembre à 10h30

Ciné-Poche

DE L'ENCRE SOUS LA PEAU

Réalisation : Suzanne CHUPIN

52 min

prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 16 Image 0001Longtemps subversif et infamant, le tatouage est entré dans les moeurs. Qui mieux que lui pour parler du corps contemporain ? Bien loin du voyeurisme ou de la curiosité exotique, le film creuse de façon très sensible, le rapport personnel et intime au corps et à ce mode d’expression.

////////////////////

 

 

dimanche 27 novembre à 14h

Ciné-Poche

PERMIS DE TUER

Réalisation : Agnès PIZZINI

61 min

prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 17 Image 0001Le phénomène d’autodéfense n’est pas nouveau, mais la façon dont notre société s’en empare aujourd’hui, interroge. Plus d’un million de likes en soutien au bijoutier de Nice, des peines légères administrées par les jurés de Cour d’Assises aux hommes qui se sont fait justice ; tout semble aller comme si l’idée d’homicide justiciable faisait son chemin.
Entre légitime défense et autodéfense, la frontière est aussi fine que complexe. Est-ce le signe d’une fracture profonde dans notre société en crise ou le sentiment exacerbé d’insécurité ?
La réalisatrice participe au débat par ce documentaire au cœur d’un procès exemplaire.

////////////////////

 

 

Dimanche 27 novembre à 16h

Ciné-Poche

LA DEUXIÈME NUIT

Réalisation : Eric PAUWELS

75 min

prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 18 Image 0001À la mort de sa mère un cinéaste réalise un film pour voir à quel point cette disparition a changé sa vision du monde. C’est l’occasion pour lui de revenir sur la relation qu’il a entretenue avec elle : une relation qui a fait de lui un individu libre en tant qu’homme et en tant que cinéaste.

////////////////////

 

 

Dimanche 27 novembre à 18h

Ciné-Poche

UN PAESE DI CALIBRIA

Réalisation : Aiello SHU et Catherine CATELLA

90 min

prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 19 Image 0001Rosa-Maria a quitté Riace en 1931 pour fuir la misère de ce village de Calabre. Un jour, Baïram a accosté sur la plage avec deux cents autres kurdes ; depuis, ce village renaît. Aujourd’hui, les habitants s’appellent Roberto, Ousmanee, Emilia et Mohamed et ils inventent ensemble leur destinée commune.

////////////////////

 

 

 

chroma logo

AUX ÉCRANS DU RÉEL
Festival de films documentaires
15 ème édition

 

couv2014

 Prog2014 0 1

Prog2014 2 3

Prog2014 4 5

Prog2014 6 7

Prog2014 8 9

Prog2014 10 11

Prog2014 12 13

Prog2014 14 15

Prog2014 16 17

Prog2014 18 19

Prog2014 20 21

Prog2014 22 23

Prog2014 24 25

Prog2014 26

 

 

 

Palmarès de la 13ème édition Concours 1er Doc :

Prix du jury             :   Là, dove batte il sole 
                                      de  Diego FEDUZI
 
Mention spéciale   :  Les Étoiles du nord  
                                     de  Antoine DUBOS
                
 
Prix du public         :  Grisélidis - Carnets de bal    
                                     de  Natacha GILER    
 
                                                                                                                      ////////////////////

Jury 2014

Présidente  :            Valérie BERTEAU, réalisatrice

assistée de      :             Jean BOIRON LAJOUS , réalisateur

                                       Véronique MAURAS de Plan Large productions pour l'APAPL (Association des Producteurs Audiovisuels des Pays de la Loire)

                                             Fabrice RICQUE, programmateur du cinéma l'Ariel (Mont-Saint-Aignan) pour l'ACOR (Association des Cinémas de l'Ouest pour la Recherche)

                                             Julien SÉNÉCHAL pour LMTV Le Mans Télévision

                                               

                                                                                                                       ////////////////////

 

chroma logo

AUX ÉCRANS DU RÉEL
Festival de films documentaires
14 ème édition

 

couv2013

Prog2013 0 1

Prog2013 2 3

Prog2013 4 5

Prog2013 6 7

Prog2013 8 9 

Prog2013 10 11

Prog2013 12 13

 Prog2013 14 15

Prog2013 16 17 Prog2013 18 19

 Prog2013 20 21

Prog2013 22 23

Prog2013 24 25

Prog2013 26

Palmarès de la 12ème édition Concours 1er Doc :

Prix du jury                               :  ION
                                                        de Olivier MAGIS
 
Coups de cœur du jury  pour :   MIJN OUDERS ET MOI
                                                         de Stéphane BERGMANS
 
                                                et  :   UN VOYAGE IMMOBILE
                                                         de Loris BARD
 
Prix du public                            :   ION
                                                          de Olivier MAGIS

////////////////////

Jury 2013

Président         Marc WEYMULLER, réalisateur


assisté de :       Lionel MONIER, réalisateur

                             Catherine BAILHACHE pour l'ACOR (Association des Cinémas de l'Ouest pour la Recherche) 

                               Christophe DORKELD  de l'APAPL (Association des Producteurs Audiovisuels des Pays de la Loire)

                               Pascal BRULON  du GIE Grand Ouest 

                                               

                                                                                                                       ////////////////////

 

chroma logo

AUX ÉCRANS DU RÉEL
Festival de films documentaires
13 ème édition

couv2012

Prog2012 0 1

Prog2012 2 3

Prog2012 4 5

Prog2012 6 7

Prog2012 8 9

Prog2012 10 11

Prog2012 12 13

Prog2012 14 15

Prog2012 16 17

Prog2012 18 19 Prog2012 20 21

Prog2012 22 23

Prog2012 24 25

Prog2012 26

Palmarès de la 11ème édition Concours 1er Doc :

Prix du jury                             :  Le temps des cavaliers
                                                de Xavier CROMBE
 
Mention spéciale                :  Ceuta douce prison
                                               de Jonathan MILLET et  Loïc H. REICHI                                                                         
 
Prix GIE Grand Ouest         :    Les voix de ma sœur
                                                       de Cécile  PHILIPPIN
 
Prix du public                       :  Vertical Village
                                               de Liana KASSIR
               
                                                      

////////////////////

Jury 2012

Président        Vincent MARTORANA, réalisateur


assisté de :       Jean-Pierre GARNIER, réalisateur

                             Adeline PAVAGEAU?, directrice de production Pois Chiche Films pour l'APAPL  (Association des Producteurs                        Audiovisuels des Pays de la Loire)

                               Daniel BLANVILLAIN, programmateur des Studios de Tours pour l'ACOR (Association des  Cinémas de l'Ouest pour la     Recherche)

                               Eve-Anne LESAGE, chargée de production Le Mans Télévision pour le GIE Grand Ouest

                                                                                

                                                                                                                   ////////////////////

 

chroma logo

AUX ÉCRANS DU RÉEL
Festival de films documentaires
12 ème édition

 

couv2011

 Prog2011 0 1

Prog2011 2 3

Prog2011 4 5

Prog2011 6 7

Prog2011 8 9

Prog2011 10 11

Prog2011 12 13

Prog2011 14 15

Prog2011 16 17

Prog2011 18 19

Prog2011 20 21

Prog2011 22 23

Prog2011 24 25

Prog2011 26

 

Palmarès de la 10ème édition Concours 1er Doc :

Prix du jury                             :  Sombras
                                                de Oriol CANALS
 
Prix GIE Grand Ouest       :  Le gai savoir 
                                                       de Stéphane XHROUËT
 
Prix du public                       :  Le temps qui reste
                                                 de Delphine DETRIE
                                                                     

////////////////////

Jury 2011

Président        Philippe CRNOGORAC, réalisateur documentariste


assisté de :       Kamel REGAYA, réalisateur documentariste

                             Camille CHANDELIER, productricede la Petite Prod pour l'APAPL  (Association des Producteurs                        Audiovisuels des Pays de la Loire)

                               Véronique L'ALLAIN du cinéma "La Salamandre" à Morlaix pour l'ACOR (Association des  Cinémas de l'Ouest pour la     Recherche)

                               Bertrand GUERRY, producteur réalisateur de la société de production MITIKI pour le GIE Grand Ouest régie Télévisions

                                                                                

                                                                                                                   ////////////////////

 

chroma logo

AUX ÉCRANS DU RÉEL
Festival de films documentaires
11 ème édition

 

couv2010

 Prog2010 0 1

Prog2010 2 3

Prog2010 4 5

Prog2010 6 7

Prog2010 8 9

Prog2010 10 11 Prog2010 12 13

Prog2010 14 15 Prog2010 16 17

Prog2010 18 19

Prog2010 20 21

Prog2010 22 23

Prog2010 24 25

Prog2010 26

 

 

Palmarès de la 9ème édition Concours 1er Doc :

Prix du jury                             :  Au nom du père, de tous, du ciel
                                               de Marie Violaine BRINCARD
 
Mention spéciale                : Partir, revenir, l'ambiguité de la vie
                                               de Juliette WARLOPP                                                                         
 
Prix GIE Grand Ouest         : Living in a better world  
                                                       de Stéphanie RIEKE
 
Prix du public                       : Bernard, ni Dieu, ni Chaussettes 
                                                de Pascal BOUCHER
               
                                                      

////////////////////

Jury 2010

Présidente          Sophie  AVERTY,  réalisatrice documentariste

assistée de :       Catherine ROUX, responsable Festival "Les Films d'Ici"

                               Véronique MAURAS, productrice Plan large Production de l'APAPL  (Association des Producteurs  Audiovisuels des Pays de la Loire)

                                 Valérie ZARD , du cinéma "Concorde" de La Roche-sur-Yon pour l'ACOR (Association des  Cinémas de l'Ouest pour la     Recherche)

                                  Pierre LAWLESS, rédacteur en chef LMtv pour GIE Grand Ouest Régie Télévisions

                                                                                

                                                                                                                   ////////////////////

Le Jeudi du mois

Jeudi 19 janvier 2017 à 20h30 au cinéma Le Royal                       en présence de Toomas Järvet

DANS  LES   PAS   DE   MAHER

2015, 73 minutes                    Estonie  /  Palestine

Réalisation  :  Toomas Järvet

 

 Maher est un Palestinien qui nourrit un rêve. Ingénieur électricien de profession, c'est aussi un danseur dans l'âme. Il souhaite monter le premier spectacle  de danse moderne au centre culturel de Ramallah, mais cette discipline se heurte à l'incompréhension et à la désapprobation de ses proches, d'autant que la danse aborde le thème de la liberté, un sujet risqué pour cet ancien prisonnier politique. Dans les pas de Maher suit cet artiste passionné lors de ses répétitions lorsqu'il danse avec quatre autres danseurs et lorsqu'il tente de convaincre sa famille de le suivre dans son rêve. Les scènes sont entrecoupées de solos de danse exécutés sur des sites spectaculaires en plein air : sur une colline qui surplombe la ville et dans les rues, au beau milieu du trafic. 

 

Le Jeudi du mois

Jeudi 9 février 2017 à 20h30 au cinéma Le Royal, en présence de Joseph Tual, journaliste à France 3

Ben Barka, l’obsession 

2015
52 minutes
Documentaire français
Réalisation: Olivier Boucreux

Le documentaire d’Olivier Boucreux revient 50 ans après les faits sur les mystères de la disparition de Ben Barka sur le sol français . Nourri d’images d’archives, il apporte un éclairage nouveau en suivant pas à pas le travail obstiné du journaliste Joseph Tual qui traque les manipulations des services secrets marocains, les dysfonctionnements de l’enquête judiciaire, le dédale des relations diplomatiques franco-marocaines et propose de nouvelles hypothèses d’investigations.

Le Jeudi du mois

Jeudi 23 mars 2017 à 20h30 au cinéma Le Royal, en présence de Jean-Christophe Yu

 

Sur la piste de Yu Bin                                    

2015
105 minutes
Documentaire belge
Réalisation: Jean - Christophe Yu

surlapistedeyubinphotookLe réalisateur Jean-Christophe Yu part sur les traces de son grand-père immigré en Belgique dans les années 20 puis reparti en Chine. Il redécouvre ainsi l'histoire de la Chine au siècle dernier, entre espoirs et désespoirs. Il relate le sort des jeunes étudiants chinois installés en Europe au cours des années 20-30 et met en lumière un pan d'histoire peu ou mal connu en occident : la prise de conscience puis la lutte des Chinois, et des jeunes en particulier, pour leur dignité et le respect de leur pays d'origine. Ce combat fut aussi celui de Yu Bin dont il retrouve les traces, en Belgique ou en France. À l'aide d'archives familiales inédites, s'élabore ainsi une saga familiale aux prises avec les soubresauts de l'Histoire des années d'avant la Deuxième guerre mondiale, puis avec celle de la Chine après la révolution.


Le Jeudi du mois

Jeudi 27 avril 2017 à 20h30 au cinéma Le Royal, en présence de Georgi Lazarevski

ZONA FRANCA

2016
100 minutes
Documentaire français
Réalisation: Georgi Lazarevski

Zona FrancaDans ce film français d’1h40, tourné dans des paysages majestueux de la province de Magellan au sud de la Patagonie, Georgi Lazarevski tisse des liens qui relient Gaspar le chercheur d’or, Lalo le routier militant président du syndicat des camionneurs, les touristes prédateurs excédés par le blocage des routes à cause de la grève liée à l’augmentation excessive du prix du gaz et qui affecte durement les habitants et Patricia la vigile qui s’ennuie dans sa guérite de Zona Franca l’immense centre commercial conçu pour attirer à Punta Arenas investisseurs et nouveaux habitants.

Avec ce film le réalisateur « tente de saisir la complexité et les paradoxes de ce territoire » qui garde les traces du passé, porteur de mythes et de douleur et souffre au présent de cette nouvelle colonisation et des réalités sociales contemporaines. Il prend avec talent « de la distance avec le mythe pour laisser la place à l’irruption du réel ».

« Ce territoire est le lieu idéal pour évoquer l’exil, le franchissement des frontières, l’évasion, la communauté ou l’impossibilité de rencontrer l’autre. Des notions que je m’obstine à explorer dans mes films » dit Georgi Lazarevski dans une interview accordée au Blog Documentaire.


Le Jeudi du mois

Jeudi 18 mai 2017 à 20h30 au cinéma Le Royal

BÉHÉMOTH

2015
90 minutes
Documentaire Franco - Chinois
Réalisation: Zhao Liang

behemothzhaoliang« Béhémot », Le Dragon noir, film de Zhao Liang, un des plus grands cinéastes chinois avec Wang Bing, film tourné sans autorisation et avec très peu de moyens.

« Béhémoth » est le Démon créé par Dieu au 5e jour, il symbolise ici l’industrialisation et l’exploitation sauvage de richesses naturelles où les hommes ne sont plus que des marionnettes d’une force qui les dépasse et les réduit en esclavage.

Zhao Liang s’inspire de Dante dans la Divine Comédie, l’enfer est le rouge des ferronneries où les ouvriers travaillent sans protection dans les fournaises, pour nous proposer une œuvre artistique à la photographie grandiose qui mêle documentaire et allégorie pour dénoncer la destruction de la planète.

 

 

 

 

Le Jeudi du mois

Jeudi 19 octobre 2017 à 20h30 au cinéma Le Royal                       en présence d'Arnaud Lambert

CHRIS MARKER, NEVER EXPLAIN, NEVER COMPLAIN

2015, 146 minutes                    France  

Réalisation  :  Arnaud Lambert et Jean-Marie Barbe 

738 marker

Écrivain, cinéaste, essayiste, grand voyageur, photographe, intellectuel engagé, Chris Marker a exploré la plupart des moyens d'expression pour "dire le monde". Il n'a eu de cesse d'explorer, d'inventer, de forger finalement son propre langage cinématographique. Et chaque fois, ses essais de sens et de style ont fait date.

Mêlant des témoignages de proches de Chris Marker et des images d'archives tirées de ses films, Arnaud Lambert et Jean-Marie Barbe retracent les grands temps de cette cinématographie unique, épousant à travers elle les formes et les questionnements de l'engagement  cinématographique  et  politique  de  la  seconde  moitié  du  vingtième  siècle.

Le Jeudi du mois

Jeudi 28 janvier 2016 à 20h30 au cinéma Le Royal

I COMME IRAN                                                                     en présence de SANAZ AZARI

2014, 50 minutes                  Belgique
Réalisation : SANAZ AZARI 

Jeudis-de-ChromaDans le huis clos d’une salle de classe à Bruxelles, un professeur iranien, sans doute exilé politique, enseigne à la réalisatrice (iranienne habitant en Belgique) les rudiments de sa langue maternelle : le persan. Au fil des leçons, la langue devient la porte d’entrée vers l’histoire et la culture iranienne ; la matière sonore des mots et leur signification s’inscrivent dans le contexte politique et social iranien, relançant une réflexion sur la notion de liberté et le sens d’une révolution.

54903

Le Jeudi du mois

Jeudi 25 février 2016 à 20h30 au cinéma Le Royal

LA NUIT ET L'ENFANT                                                                       en présence de David Yon

2015, 61 minutes                 France, Qatar
Réalisation : DAVID YON                                          


ombres

Djelfa, au cœur de l'Algérie. Sur les lignes de l'Atlas. Un homme sans âge, Lamine. Un enfant, Aness. Tous deux unis dans le mouvement d'une fuite indécise. Djelfa, terre de massacre de la décennie noire. L'Atlas, désert sauvage et lunaire. Au centre, la nuit. Traqués par des tueurs – silhouettes noires aux armes ciselées, figures résurgentes du passé de l'Algérie –, l'homme et l'enfant poursuivent un même chemin. Ils traversent un temps et un espace constellés de territoires incertains : la lumière manque, l'objectif de David Yon est un oeil grand ouvert ; chaque geste est ici précieux, tant chaque chose semble vouée à sombrer dans l'obscurité. Devant cet oeil grand ouvert, les visages oscillent d'une netteté cristalline au flou indistinct de l'étendue de la nuit ... Les mots de Lamine énoncent vouloir "vivre dans le silence", désir conjugué dans un présent éternel. Berceau de la nuit le silence permet la réminiscence des formes et des blessures du passé. Alors nos yeux aussi s'ouvriront, grands, se forceront au noir, guidés par le fil fragile d'un exil, par le lien précieux d'une relation qui illumine la nuit et permet d'en traduire les plus sombres bruissements.

Mickaël Soyez

Extrait du texte paru le vendredi 21 août 2015 dans "Hors Champ" numéro 126, le quotidien des États généraux du film documentaire de Lussas.

 

 

Le Jeudi du mois

Jeudi 24 mars 2016 à 20h30 au cinéma Le Royal

LES MESSAGERS                                                         en présence de Lætitia Tura

2014, 70 minutes                 France
Réalisation : HÉLÈNE CROUZILLAT et LÆTITIA TURA                                          

© Lætitia Tura
Capture decran 2016 02 22 a 00.54.56

         "Ils sont où les gens partis et jamais arrivés ?"                                  

Le détroit de Gibraltar est le passage obligé de nombreux migrants d’Afrique pour atteindre l’Espagne. Beaucoup d’entre eux y trouvent la mort et disparaissent dans la frontière  : où sont les corps ?        

Les Messagers, ce sont les survivants rescapés, les premiers témoins qui révèlent ce qui est nié : la mort a eu lieu et et eux disent : “nous savons”. La disparition, c’est l’invisibilité, il n’y a rien à voir : alors ils racontent. Ces disparitions ne sont pas seulement des accidents, certaines sont le fait d’exactions commises par les autorités . Dépositaires de la mémoire des disparus, ils dénoncent cette disparition symbolique et physique des migrants aux portes de l’Europe, cette déshumanisation à l’oeuvre dans notre monde. Ces disparitions révèlent en effet la dissolution des liens entre ceux qui accueillent et ceux qui sont accueillis, entre ceux qui font du tourisme et ceux qui cherchent du travail, entre ceux qui se sentent protégés et ceux qui sont malmenés par l’Histoire. Les ”Messagers” rompent le silence et résistent ainsi à leur propre disparition : ils recherchent les corps, les lieux, tentent d’offrir un e - sépulture.

Par la photographie et le cinéma Laetitia Tura et Hélène Crouzillat ont pris le temps  (et les précautions nécessaires à la sécurité des témoins) pour recueillir  des témoignages forts et nécessaires.

 

 

Le Jeudi du mois

Jeudi 28 avril 2016 à 20h30 au cinéma Le Royal

BETTY MARCUSFELD                                                        en présence de Martine Bouquin

2014, 90 minutes                 France
Réalisation :  MARTINE BOUQUIN                           

25272226953 48721985dc n

J'ai toujours su que ma mère avait eu une petite sœur, Betty.

J'ai toujours su que Betty était morte en déportation.

Je n'ai jamais rien su d'elle ou presque...

Presque rien, un prénom, une photo d'elle jeune fille, quelques documents administratifs...

Qui était-elle ? Je suis partie à sa recherche.

Archives, récits, lieux m'ont permis de l'approcher un peu et d'imaginer ce qu'elle avait pu être, ce qu'elle avait dû vivre... Alors, je me suis mise à faire son portrait.

Betty, tu n'avais qu'un peu plus de vingt ans quand tu as disparu.                         

 

 

Le Jeudi du mois

Jeudi 26 mai 2016 à 20h30 au cinéma Le Royal                                   en présence de Stéphane Mercurio

QUELQUE CHOSE DES HOMMES                                                     

2015, 27 minutes                 France
Réalisation :  STÉPHANE MERCURIO                           

500x313 26067608434 4aab42ab78

Des pères de 30 à 80 ans, photographiés, torse nu, avec leur fils de quelques mois pour les plus jeunes à la cinquantaine pour les plus âgés.

La réalisatrice  s'est glissée avec sa caméra dans l'intimité de ces hommes lors des prises de vue du photographe Grégoire Korganow pour une série de photos  "Père et fils".

En captant leur corps, leurs gestes, leurs récits sur ce qu'est la relation des hommes à la paternité et à la filiation, elle tente de saisir quelque chose des hommes d'aujourd'hui.

 LOUISE, SON PÈRE, SES MÈRES, SON FRÈRE ET SES SŒURS 

2004, 56 minutes                 France

Réalisation : STÉPHANE MERCURIO

Capture decran 2016 04 23 a 15.28.03

 L'histoire d'une drôle de famille, celle de Louise.

Françoise et Gérard, mariés ont trois enfants. Sylviane et Sybille voulaient un enfant. Françoise a "prêté" à ses amies son mari pour être le père de leur enfant, Louise.

Quelle est la place de chacun ? Comment s'y retrouvent-ils ?

Stéphane Mercurio dresse avec tendresse le tableau d'une famille au sein de laquelle la parole et la vie circulent librement, malgré les difficultés rencontrées.

Elle laisse entrevoir le portait d'une génération de militants de mai 68 qui a voulu transformer la société et réinventer une nouvelle forme de famille.

 

 

 

 

 

 

Le Jeudi du mois

Jeudi 22 septembre 2016 à 20h30 au cinéma Le Royal                                   en présence d'Élisabeth Leuvrey

AT(h)OME                                                    

2013, 53 minutes                 France
Réalisation :  ÉLISABETH LEUVREY                           

Athome-imag2-1.jpgPlus de cinquante ans après la fin de la guerre, une cinéaste et un photographe, issus des deux camps du conflit et enfants héritiers de l'histoire coloniale franco-algérienne, nous ramènent en 1962 en plein Sahara algérien. D'une zone désertique irradiée aux faubourgs d'Alger, ils suivent le parcours d'une explosion nucléaire expérimentale.
De l'essai à l'accident, des retombées environnementales au "recyclage" des lieux du passé ...
Le point de départ est historique, mais l'histoire contée nous rattrappe au présent et vient nous chercher  là où nous sommes -at home - pour un face à face avec des retombées sans frontière.

© Bruno Hadjih

Le Jeudi du mois

Jeudi 13 octobre 2016 à 20h30 au cinéma Le Royal                       en présence de Bamchade Pourvali

NO  LAND'S  SONG

2014, 91 minutes                    France  /  Allemagne

Réalisation  :  Ayat  Najafi

391533.jpg r 1920 1080 f jpg q x xxyxxSelon les mollahs iraniens, la voix féminine est source de péché , car elle est susceptible de donner du plaisir aux hommes. Depuis la révolution islamique de 1979 il est donc interdit pour les femmes de chanter en solo en public, sauf si celui-ci est exclusivement féminin. Afin de renouer avec une tradition de chansons persanes qui existait et avait beaucoup de succès avant l'arrivée de l'Ayatollah Khomeini, la jeune compositrice iranienne , Sara Najafi, a cependant le projet fou d'organiser à Téhéran, un concert de chant au cours duquel des femmes chanteront en solo sur scène devant un public mixte. Avec l'aide de trois chanteuses venues de France, Jeanne Cherhal, Élise Caron et Emel Mathlouthi, elle n'hésite pas à braver les interdits, la censure et les tabous et grâce à son opiniâtreté réussit le temps d'un concert à libérer la voix des femmes iraniennes.

////////////////////////////

SÉANCE SPÉCIALE  en partenariat avec 24 images et Graines d'images

 

Samedi 10 juin 2017 à 20h30     au cinéma   Les Cinéastes

 

UN JEUNE PATRIOTE

 

2015, 106 minutes                         Chine / France

Réalisation : DU HAIBIN

 

Patriot still4 72ppp 630x354

Un Jeune Patriote retrace l’histoire de Zhao dans son quotidien modeste d’étudiant et dresse à travers lui la chronique d’une jeunesse chinoise contemporaine, en proie à une culture patriotique très forte.

Zhao est né dans les années 90, dans la province du Shaanxi, au Nord Est de la Chine. Il n’a pas connu les espoirs nés de la chute du bloc communiste ni les événements de la place Tien An Men et pourtant il est un fervent patriote, admirateur de Mao.

Son passage vers l’âge adulte et son entrée à l’université lui permettent cependant d’affirmer peu à peu son libre-arbitre. Et certains événements touchant sa famille finissent de faire vaciller une croyance dans la propagande éducative chinoise, jusque là  inébranlable. Filmé sur près de quatre ans, le film épouse la forme d’un parcours initiatique insolite en même temps qu’il interroge le rapport d’un individu à l’amour de la nation, son rapport au monde.

////////////////////////////

Table ronde « Production »

Dans le cadre du festival "Aux Écrans du réel", ChrOma a organisé pour la première fois le samedi 28 novembre 2015, une table ronde qui a permis de mettre les réalisateurs, candidats au concours "Premier Doc" en présence d'un producteur Farid Rezkallah (24 images production-Le Mans) et d'une chef-monteuse Chantal Piquet, membre du Conseil d'administration d'ADDOC (Association des cinéastes documentaristes), association qui accompagne de jeunes réalisateurs dans le développement de leurs projets.

Six des réalisateurs des films sélectionnées étaient présents et ont spontanément, chacun leur tour, exposé l'historique de l'élaboration de leur film, leurs difficultés, leurs inquiétudes, leurs choix, leurs souhaits. Un échange fructueux s'est engagé non seulement avec les professionnels référents, mais également entre les réalisateurs dont un, Joachim Thôme est également producteur en Belgique.

En confrontant leurs expériences, les participants ont pu voir la disparité existant en matière d'aide à la production d'une région à l' autre, mais aussi la diversité des aides possibles grâce à des structures ou des associations comme le CNC, la SCAMM avec le prix Brouillon d'un rêve, la Région et les chaînes locales et comparer les systèmes français et belge. 

Malheureusement le temps prévu de 10h à 12h30 s'est avéré trop court. Les participants auraient souhaité prolonger la séance, ce qui est plutôt bon signe.

ChrOma remercie chaleureusement  Chantal Piquet, Farid Rezkallah et tous les réalisateurs présents d'avoir donné vie à cette table ronde dans un grand esprit de partage.

Table ronde « Réaliser un 2ème documentaire »

Table ronde1Après le succès de l'an passé, ChrOma reconduit cette année, en partenariat avec l'OPCAL (Organisation de professionnels du cinéma et de l'audiovisuel ligériens) et Addoc (Association des cinéastes documentarisyes) la tenue d'une table ronde dédiée à la production d'un second film documentaire.

Elle réunira les réalisateurs sélectionnés au concours Premier Doc et sera animée par Camille Chandellier, productrice, membre de l'OPCAL et Magali Roucaut, réalisatrice, membre d'Addoc.

Nous souhaitons que ce moment permette à nouveau un partage d'expériences et que ces échanges aboutissent à la concrétisation de nouveaux projets.

 

La table ronde se tiendra le samedi 3 décembre 2016 de 9h à 13h au cinéma Le Royal et sera suivie d’un buffet froid.